B) L'entomologie

 

 

 

Afin de réaliser une enquête entomologique, il faut tout d'abord prendre des photos de la scène de crime et surtout des différentes espèces animales qui s'y trouvent.
Après les photos, il faut récolter un maximum de représentants de la faune sur le cadavre et autour. Ainsin préciser l'emplacement, la date, l'heure du prélévement et aussi l'état du cadavre.
Une partie des insectes est conservée dans l'alcool et l'autre partie est destinée a l'élevage dans des conditions simlilaire de celle de l'environnement (temperature, humidité...) du cadavre et de son voisinage.
-Pour identifier les insectes trouvés, on défini l'âge du stade larvaire, la durée d'incubation des oeufs, le temps d'arrivé des insectes sur le cadavre.
On peut estimer le delai post-mortem en tenant compte des conditions environnementales.

 

 

 

 

On trouve différents types d'insectes présents sur le cadavre, appelés des arthropodes:
- des arthropodes nécrophages qui se nourrissent du cadavre
-des arthropodes nécrophiles qui se nourrissent des autres espèces animales présentes sur le cadavre
- des arthropodes omnivores qui se nourrissent à la fois du cadavre et de la faune présente
- des arthropodes opportunistes dont la présence n'est pas systématique, par exemple les arraignées (ces inscetes ne sont pas utiles pour évaluer le delai post-mortem).

» Les mouches : Elles sont les premiers insectes à arriver sur une dépouille, de mars à octobre. La grosse mouche bleue à viande, Calliphora vicina, pond ses œufs dans les plis humides du corps.
» Sarcophaga, Lucilia et autres diptères : La deuxième escouade à intervenir, très attirée par les fortes odeurs dues aux fermentations naissantes du corps mort.
» Insectes amateurs de graisses animales fermentées : Au bout de deux à trois mois après la mort, les graisses du corps fermentent, c'est la fermentation butyrique.
» De nouvelles mouches : Au troisième mois. Les matières protéiques du corps sont détruites et cette nouvelle étape dégage de fortes odeurs ammoniacales qui attirent des mouches, différentes des premières, dont les asticots sont connus pour se nourrir de fromage.
» Diptères et coléoptères : Ces derniers vont immédiatement arriver sur la dépouille car il se nourissent des mouches et de leurs asticots.
» Petites mouches (Ophyra, Phora) et coléoptères (Necrophorus etc.) : Leur arrivée correspond généralement à la fin des fermentations du corps.
» Arachnides : Ce ne sont donc pas des insectes qui entrent en jeu lors de la septième vague mais bien des acariens microscopiques.
» Encore des coléoptères (Tenebrio, Ptinus etc.) : Environ un an après la mort, ils se nourrissent des ultimes restes organiques soutenus par le squelette ainsi que des dépouilles des insectes passés avant eux.

 

 

 

Plusieurs Méthodes sont utilisées pour le prélévement des insectes, par exemple les insectes volants nécessites un filet et du papier adhésif.
Pour les autres, il suffit d'une pince à raquette, une pince souple "entomologie", une pinceau doux, des flacons et il faut aussi un thermomètre.

L'etat du cadavre dépend des conditions du milieu dans lequel on le trouve, il faut donc mesurer l'état du coprs, la température, l'hygrométrie (humidité de l'air) et l'exposition.

 



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site