A) Datation des cadavres

 

Dans le cadre d’une enquête policière, il est nécessaire de savoir estimer le décès de la victime pour pouvoir apporter des preuves de l’inculpation ou de l’innocence du suspect. La police criminelle et la médecine légale collaborent ainsi entre elles. Ansi, on étudiera les différentes méthodes de datation selon une chronologie en deux étapes :
 - La phase post mortem précoce (jusqu'à quelques jours après le décès).
 - La phase post mortem moyenne (jusqu'à un mois).

I. La phase post mortem précoce

 L'e
stimation du délai post-mortem se fait par des méthodes thermométriques: sur le lieu d'un décès, il est essentiel de mesurer la température centrale du cadavre aussi bien que celle de l’environnement (c’est-à-dire la température de l'air ambiant). Les deux mesures doivent être réalisées au même moment avec le même instrument, et l’heure de la mesure doit être notée avec précision. Presque toujours, la température du cadavre sera mesurée au niveau rectal. La prise de température ne doit jamais être effectuée avec un thermomètre médical, car sa gamme de températures est trop restreinte, l’instrument de référence étant le thermomètre électronique à thermocouple, de grande précision et équipé d’une sonde de pénétration souple ou rigide. Cette dernière doit être introduite d’au moins 10 à 15 cm dans le rectum du cadavre pour obtenir une bonne estimation de la température centrale. Lorsqu'elle est mesurée dans des conditions appropriées, la température du corps doit être considérée comme l’un des meilleurs estimateurs du délai post mortem pendant les 24 premières heures.
La rigidité cadavérique est un outil dans l'estimation du délai post-mortem précoce. En effet, la rigidité cadavérique affecte l’ensemble des muscles de l’organisme : elle débute à la nuque puis suit une marche descendante vers les membres inférieurs. Elle touche d’abord les petits muscles situés en haut du corps puis les muscles plus importants (en particulier les membres inférieurs) où elle prédomine ce qui explique cette marche descendante. La rigidité débute entre 3 et 4 heures après le décès, elle se maintient ensuite entre 12 et 36 heures, puis elle disparaît progressivement en deux ou trois jours, lorsqu'apparaît la putréfaction.

II. Technique de datation d'un cadavre en phase post-mortem moyenne

On a tout d'abord, la putréfaction qui est la décomposition des tissus organiques sous l’influence prépondérante des bactéries hébergées par l’individu, surtout celles de la flore intestinale.
La putréfaction débute par :
- L'apparition d'une tache verte abdominale au niveau de la fosse iliaque (bas du ventre) droite.
- L'apparition d'une tache verte abdominale au niveau de la fosse iliaque gauche.
- L'extension de ces deux taches qui finissent par gagner progressivement toute la partie inférieure de l'abdomen. 
Puis on a l'entomologie médico-légale. Cette technique est developpé dans la deuxième sous partie de "ETUDE D'UN CORPS"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×